GANG, atelier territoriaux




Association loi 1901


GANG, atelier territoriaux, vise à véhiculer une vision ludique et enthousiasmante du territoire urbain, par des productions artistiques, des rencontres et des ateliers ; sensibiliser le public aux pratiques urbaines et architecturales en révélant les potentiels du territoire



Le GANG rassemble des architectes aux centres d’intérêt commun et aux sensibilités variées. Les interventions de l’atelier s’étendent sur plusieurs échelles : du grand territoire à l’objet, de la recherche artistique à la réalisation architecturale.
Notre atelier reconsidère et élargit la notion de «patrimoine» bâti en s’intéressant aux territoires et aux aménagements - généralement fonctionnalistes - dont sa génération est héritière : les lotissements, les grands ensembles, les zones d’activité ou industrielles, la ruralité délaissée, les infrastructures automobiles...
Le GANG accompagne les territoires en transition par ses explorations, il intervient en amont des projets et/ou préfigure les aménagements et usages à venir.

Le GANG développe sa méthodologie en actions et dans le temps :

Découvrir, éprouver le territoire

Architectes de terrain, c’est en amont du projet et durant sa phase d’étude que notre atelier s’attache à éprouver les territoires qu’il étudie.
Nous arpentons le territoire par la marche ou à vélo, convaincus des apports théoriques qui résultent de cette pratique.
Nos expériences nous ont prouvé l’efficacité de ces mobilités douces qui accompagnent notre méthode de recherche tout en favorisant les rencontres informelles avec les usagers : sources alimentant nos recherches.

Rencontrer, impliquer les usagers et acteurs

Le GANG manifeste la volonté de s’approprier la ville par une vision ludique et enthousiaste. L’atelier cherche ainsi à partager son expérience avec le grand public et les acteurs de l’étude, cela passe par l’organisation d’évènements (ateliers, balades, installations éphémères) permettant l’implication et la participation des usagers à l’élaboration du projet. Ces moments sont l’occasion de partager des clefs de lecture de la ville, à travers des cartes, des photographies, et des objets.
Ces échanges enrichissent la conception d’un projet davantage en accord avec les attentes des usagers, acteurs.

Concevoir, réaliser des projets pluriels

Quel que soit le projet, le GANG s’inspire des lieux et usages pour concevoir ses travaux. L’atelier a développé une panoplie d’outils :
• création d’identité (nom, logo, identité visuelle, plaquettes, affiches...)
• dessins de cartes, de plans
• signalétiques
• conception de micro-architectures (abris, bancs, totems...)
• création d’oeuvres d’arts (vidéoprojections, sculptures...)

La mise en oeuvre de ces projets se fait en auto-construction et/ou en collaboration avec des artisans ou prestataires locaux, dans le respect de l’existant et de l’environnement. L’atelier favorise les solutions architecturales compilant différentes fonctions et usages.


Les architectes Antoine Séguin, Jérémie Dru, Louis Befve, Iris Akram, Glenn Sinzelle, Meric Gravellier, Charles Herrou, Roger Sfeir, explorant les franges de la ville.